glasses-1524205_1280

Quelques chiffres clés sur le marché de l’optique en France

Quand on pense au monde de l’optique, on ne le croirait pas vu comme ça, mais c’est réellement un marché qui rapporte vraiment beaucoup aux spécialistes dans le domaine bien évidemment et tous ceux qui vous concoctent vos lunettes. En effet, si en 2015, le chiffre d’affaires du marché de l’optique en France faisait 6,5 milliards d’euros, pour cette année 2016, dans le premier semestre en tout cas, c’est un chiffre d’affaires record de plus de 8.8 milliards € qui a été enregistré, mais sur le marché européen cette fois, c’est quand même beaucoup vous ne trouvez pas ?

Pour changer un peu de nos habituelles discussions sur les lunettes, j’ai donc décidé de vous proposer quelques chiffres concernant le marché des lunettes de nos jours. Je sais que ce n’est pas toujours un sujet des plus captivants et pourtant, je trouve qu’avec ces chiffres, c’est tout simplement hallucinant. On se demande si les Français ont de plus en plus mal aux yeux dans ce cas pour donner de tels chiffres ? Qu’est ce qu’il fait en tirer réellement dans ce cas ?

Quelques chiffres concernant le domaine de l’optique.

La première chose qui se dit dans le secteur c’est que les six premiers mois de cette année 2016 qui est en train de se terminer ont été assez juteux pour les vendeurs de verres correcteurs pour lunettes. En effet, ce sont ces verres correcteurs, les verres unifocaux et les verres progressifs, qui sont les plus vendus sur le marché. Ils constituent donc les moteurs de la croissance de ce secteur, quand les lunettes de soleil et les lentilles de contact ne sont pas trop dans le top des gens.

glasses-415257_1280

60,9 %, c’est la part du chiffre d’affaires de l’opticien réalisée par la vente de verres correcteurs dont je viens de vous parler. Cela représente ainsi une augmentation de 44 % des chiffres en rapport à l’année 2014. Les montures optiques quant à elles représentent dans plus de 25 % du chiffre d’affaires, les solaires que 75 % et les lentilles seulement 53 %.

Durant l’année 2015, ce sont ainsi 13 millions de paires de lunettes de vue qui sont vendues. Quand on compare aux lunettes de soleil, il n’y a eu que 5,3 millions de paires de lunettes de soleil vendues sur cette même période, ce qui représente pour ce secteur des solaires une baisse légère.

297 euros : C’est le prix moyen d’une paire de lunettes à verres unis focaux, je tiens à souligner que ce sont des verres équipés d’un unique foyer permettant de corriger de nombreux défauts visuels, dont les principales que nous connaissons tous déjà : myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie.

597 euros : C’est le prix moyen d’une paire de lunettes équipée de verres progressifs. Une légère hausse qui s’explique par la montée en gamme des verres de 2ème génération, c’est assez important. Ensuite, il y a 12 460, magasins opticiens en France, soit 442 nouveaux magasins d’optique en 2015, on dirait vraiment que ça marche bien.

525 000 euros : C’est le chiffre d’affaires moyen par point de vente, tous les secteurs confondus je tiens quand même à le souligner. Le chiffre d’affaires est assez stable depuis 2014, mais on ne sait pas trop encore ce que cela va donner dans quelque temps.

2,7 paires de lunettes sont vendues par jour dans chaque magasin optique. Une très légère baisse en conséquence directe des chiffres présentés précédemment, en d’autres termes à cause du nombre de magasins en augmentation et du chiffre d’affaires par magasin qui est en train de baisser, et qui induit toujours des marges brutes importantes pour supporter les frais de fonctionnement, les dépenses marketing, les coûts de main-d’œuvre, etc.…

275 euros de marge brute par paire de lunettes. Selon l’UFC, un équipement (verres + montures) est vendu en moyenne 3,3 fois son prix d’achat. L’opticien dégage donc un taux de marge de 233% et qui « atteint même 317 % » en moyenne sur les verres. On se fait donc plumer quand on essaie de s’équiper pour des lunettes dont on a besoin ?

244 millions d’euros, c’est le chiffre d’affaires de la contactologie en 2015 – un secteur qui accuse un recul de -2.8 % par rapport à 2014 avec une croissance importante des lentilles journalières, mais qui ne compense pas la baisse des ventes des lentilles mensuelles. Les lentilles, je dois avouer que ce n’est pas trop le bonheur, donc ça se comprend.

25 millions de Français présentent des troubles de la vision et seulement 92 % d’entre eux portent des lunettes ou des lentilles de contact. Une vraie honte, tout le monde devrait aller se faire soigner et porter les bonnes lunettes pour continuer à voir correctement.

Les perspectives du marché de l’optique en 2016 ?

En 2016, le secteur optique état sensé bénéficier de la progression des ventes en matière de verres correcteurs : les produits montent en gamme notamment avec les verres progressifs de dernière génération et les traitements de surface de plus en plus innovants que les gens consomment de plus en plus. La tendance 2016 aurait donc dû être en mouvement et marqué par les effets des changements législatifs en matière de plafonnement et de remboursement ainsi que par la libéralisation du marché des lunettes low-cost.

Pour beaucoup d’opticiens, les lois de financement de la Sécurité sociale vont faire la bonne santé ou pas du marché de l’optique car les répercussions de ces réformes seraient importantes. En effet, ces dernières instaurent entre autres des plafonds de remboursement et conditionnent le remboursement maximal des produits optiques par les mutuelles.

Les réformes en questions ne devaient cependant pas faire baisser d’une manière conséquente le prix des lunettes, bien que celui-ci est deux fois plus important en France que dans les autres pays de l’Europe. Il faut savoir que les porteurs de lunettes français exigent de plus en plus la qualité, que ce soit des verres ou des montures ce qui fait que le rythme d’achat est plus important.

En plus de cela, il semble que de nouveaux marchés apparaissent et se développent comme les lunettes pour enfant par exemple. En effet par rapport à 2014, c’est 10 % de progression dans le marché. Il y a aussi les lunettes pour le 4ème âge qui bénéficie toujours des nouvelles avancées technologiques.

Les lunettes sur internet n’attirent pas encore grand monde en France jusque-là, surtout quand on compare aux autres pays européens. Bien que la vente légale ait été autorisée pour les lentilles ainsi que les lunettes, l’évolution n’est pas flagrante même si elle est bel et bien là. De plus, 2015 a vu l’apparition de nouveaux concepts intéressants dans le domaine qui ont été des plus intéressants en 2016 aussi. Vous pouvez trouver sur le net des paires de lunettes à verres unifocaux qui coutent moins de 40 € ou encore une paire de lunettes à verres progressifs à moins de 100 € ce qui est des plus intéressants.

Quelques données à l’international pour cette année 2016

Selon une étude qui a été faite dans le secteur pour les ventes de montures solaires et optiques, verres de correction, lentilles de contact et produits d’entretien, le chiffre d’affaires a beaucoup augmenté dans le secteur de l’optique européen.

C’est ainsi à cause des tendances divergentes enregistrées dans chaque pays que cette performance globale positive du marché européen a résulté : de + 4.7 % en Allemagne à +0.9 % pour l’Espagne. La France (+2.2 %) et l’Italie (+2.4 %) se situent dans la moyenne européenne.

Quant à l’Allemagne, la croissance du marché a été générée par les verres de correction et les montures optiques, qui représentent 87.6 % du marché total. La performance négative des montures solaires (-7.5 %) est la principale raison de la quasi-stabilité du marché espagnol, mais il faut savoir que c’est positif sur les catégories verres de correction (+3.8 %) et contactologie (+2.8 %).

La France enregistre la décroissance la plus importante sur le segment de la contactologie (-2.8 %) comme nous avons pu le voir un peu plus tôt. Il faut savoir qu’il y a cependant eu 3 % d’augmentation sur le marché des verres de correction qui est quand même une catégorie qui représente 60.9 % du marché total de l’optique. Tout ceci a donc permis au marché français de rester positif sur les six premiers mois de l’année.

Pour terminer, l’Italie est le seul pays ayant montré une croissance sur chaque segment du marché, c’est assez stable dans ce cas. Il faut aussi savoir que c’est le pays qui a eu la croissance la plus importante sur les montures optiques de plus de 5.4 %.

Quelques mots sur le marché optique français

Selon des experts, le marché des lunettes optiques et solaires est passé d’une tendance négative en valeur les derniers semestres de 2015 à une croissance globale de + 1,6 % sur le premier semestre de cette année, et cela même en dépit des conditions météorologiques qui ont été défavorables.

france-1273150_1280

En France, le marché global des lunettes s’élève à 1.1 milliard d’euros sur les 6 premiers mois de l’année, avec un environnement concurrentiel féroce puisque nous relevons la présence de plus de 1300 marques ! Ce n’est pas rien quand même. La concurrence n’a jamais été aussi intense depuis toujours.

Cette étude a ainsi permis de souligner les différentes dynamiques parmi les groupes et il s’avère que la spécialisation doit être un levier important pour les opticiens afin de rester en croissance sur un secteur qui est en perpétuelle évolution.

One thought on “Quelques chiffres clés sur le marché de l’optique en France

  1. Tout un tas d’infos, mais merci ce fut intéressant de connaître toutes ces données. On se demande en effet si les Français ont encore plus de problèmes aux yeux ou si c’est tout simplement la recherche de perfection qui motive les achats.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *